microgreffe de cheveux

Microgreffe de cheveux

 
Un bon greffeur est un chirurgien qui joue avec la densité des cheveux, afin d'utiliser les cheveux donneurs le plus judicieusement possible pour obtenir un aspect très naturel.
 
Bien que les souhaits et objectifs des patients soient compréhensibles et légitimes, les cheveux donneurs ne sont pas toujours en nombre suffisant et pas non plus toujours utilisables pour réaliser tous leurs désirs.
 
Toutefois, fort de son savoir-faire dans la mise en œuvre de la technique adéquate, un chirurgien éprouvé est capable de donner avec un peu de cheveux, l'illusion optique d'une grande densité capillaire, en utilisant les cheveux donneurs le plus judicieusement possible.
 
La greffe de cheveux vivants est une technique chirurgicale qui date de plus de 40 ans. L'évolution rapide des techniques, ces 5 dernières années, a complètement changé les règles du jeu tant du point de vue des résultats esthétiques que du confort du patient.
 
La microgreffe ne multiplie pas les cheveux mais les redistribue. C'est à dire que l'on n'ajoute aucun cheveu, mais on utilise le capital cheveux du patient pour masquer les dégâts de la calvitie et restituer un aspect esthétique à la chevelure.
 
On prélève des microgreffons au niveau du cuir chevelu dans la zone d'Hippocrate (couronne), zone dite « donneuse » et on les réimplante au niveau des zones dégarnies.
 
Une fois la greffe terminée, le patient présente de tout petits points rouges (micro croûtes) au niveau des zones implantées qui disparaîtront en une dizaine de jours . Le cheveu greffé va tomber mais de son bulbe un nouveau cheveu apparaîtra, le patient n’en appréciera le résultat que 4 à 6 mois après.
 

Deux méthodes sont possibles :

 

    1- FUT : 

 
La FUT est la technique la plus ancienne et la plus économique.
Nous prélevons une portion de cuir chevelu au niveau de la couronne sous forme d’une bandelette de dimension variable selon la zone à réimplanter. Ensuite, on va « disséquer » la bandelette prélevée pour obtenir des microgreffons contenant un, deux, ou trois cheveux. Une fois tous les greffons préparés on va « repiquer » les microgreffons un par un dans la zone à greffer dite zone « receveuse ».
 
Nous pouvons en une fois implanter jusqu'à 2500 greffons (soit : 6500 cheveux). Quand la surface donneuse est bien fournie elle ne pose aucun inconvénient car la cicatrice (quand bien pratiquée) est indécelable.
Cette technique ne dépasse pas les 4 heures d'intervention (prélèvement de la bandelette, suture, et implantation des 2500 greffons).
 

Déroulement de l’intervention

 
  • Anesthésie locale
  • Prélèvement de la bandelette de cuir chevelu, puis suture
  • Dissection de la bandelette en microgreffons
  • Réimplantation des greffons en respectant les axes d’implantation du cheveu
  • Hospitalisation : ambulatoire
  • Suites opératoires : Œdèmes et légère douleur de la zone donneuse
  • Durée minimum de surveillance post-opératoire obligatoire : 3 jours
  • Durée des soins : 78 jours


   2- FUE DENSE :

 

La FUE DENSE est la dernière innovation en matière de greffe capillaire. Cette technique est recommandée pour toute personne portant les cheveux courts et ayant besoin d’une implantation supérieure à 2000 microgreffons. Quand la zone donneuse est de bonne qualité, nous sommes en mesure d’atteindre 2500 à 3000 microgreffons en 1 séance (soit : 6500 à 8000 cheveux) ! Cette méthode ne laisse aucune cicatrice dans la zone donneuse.
 
L’extraction des greffons est faite manuellement, sans l’aide d’une machine qui aspire les cellules germinatives qui se trouvent sous le bulbe. Les Punchs utilisés sont de : 0,7 ou 0,8 mn.
 
La Conservation des greffons est faite dans une solution spéciale enrichie de plasma PRP. L'Implantation se fait à l’aide d’un nouveau stylo implanteur de dernière génération.
 

Déroulement de l’intervention

 
  • Anesthésie locale
  • Prélèvement dans la zone donneuse
  • Réimplantation des greffons en respectant les axes d’implantation du cheveu
  • Hospitalisation : ambulatoire
  • Suites opératoires : Œdèmes et légère douleur de la zone donneuse
  • Durée minimum de surveillance post-opératoire obligatoire : 3 jours
  • Durée des soins : 30 jours